Optimiser son potentiel professionnel (Partie 1)

Le compositeur et pianiste américain Leonard Bernstein a un jour prononcé ces sages paroles :

« Pour réaliser de grandes choses, deux choses sont nécessaires : un plan, et pas tout à fait assez de temps ».

 

Quand on sait que la plupart des gens voient leur niveau de productivité s’accroître lorsqu’ils travaillent sous pression, cette citation est difficile à contester. Vient néanmoins un jour où l’on passe l’âge de faire ses travaux d’école à la dernière minute en copiant un peu sur ceux de nos amis (et eux sur les vôtres!) entre deux rangées de casiers. Eh oui, finis les temps où le chien mange le devoir, où on a été malade la veille, où on fait semblant de s’être trompé de cartable ; le marché du travail obéit à de nouvelles règles… et vous aussi!

 

S’il est vrai que travailler sous pression s’avère souvent positif, il n’en demeure pas moins que la productivité, elle, doit être au rendez-vous à toute heure de la journée! Que faire alors pour cultiver le jardin de la performance, peu importe la saison et les intempéries du quotidien?

 

Atipico veut bien vous partager quelques secrets pas si bien gardés, mais trop souvent ignorés, pour optimiser votre potentiel professionnel.

 

Adhérer à une routine

La routine est trop souvent et à tort perçue comme ennuyeuse. Certes, la redondance des mêmes actions et tâches répétées encore et encore, jour après jour, n’annonce pas un 9 à 5 des plus rocambolesques. Pourtant, la routine amène à une certaine constance. Elle permet de réaliser certaines tâches quotidiennes avec plus d’assiduité, de mieux gérer son emploi du temps, et de trouver un rythme beaucoup plus efficace dans son travail.

 

On s’habitue alors à une “formule” qu’on reprend régulièrement (certaines parties quotidiennement, d’autres sur une base hebdomadaire et toujours les lundis, par exemple) et qui nous permet de mieux structurer son travail et de naviguer plus facilement entre les choses qui sont “toujours à faire” et les autres qui s’ajoutent en cours de semaine, par exemple.

 

Ce genre d’automatismes permet de mettre son focus sur ce qui compte réellement et d’accorder toute son énergie – qu’elle soit mentale, physique, créative, etc. – pour les dossiers et les tâches qui ont réellement de l’importance.

 

Prendre des pauses pour bouger

Ça vous est déjà arrivé de fixer votre écran pendant une longue période sans savoir quoi faire? Blocage, panne d’inspiration, manque d’énergie ou encore trop-plein qui vous frappent de plein fouet : accordez-vous un moment d’arrêt.

 

Ces quelques minutes que vous prenez pour changer d’environnement et bouger un peu sont plus souvent qu’autrement tout ce dont vous avez besoin!

 

On s’entête parfois à se dire que ce n’est pas nécessaire de prendre un instant, qu’on a du travail à faire, que ce c’est mal vu (des fois!) de prendre des pauses, qu’on n’a pas besoin d’un cinq! Mais bien franchement, on perd généralement pas mal plus que cinq minutes à s’obstiner avec soi-même! Rendez-vous service et prenez la pause!

 

Adopter des habitudes saines de vie

Le vieil adage qui raconte qu’un esprit sain dans un corps sain est la solution à la plupart des problématiques ne ment pas : votre santé joue un rôle sur votre rendement! Un peu comme les Trois Sœurs inséparables de l’agriculture (maïs – courge – haricot), voici les 3 Amigos (non, pas le restaurant) : bien manger, bien dormir, faire de l’exercice. C’est probablement un sage conseil que votre mère vous a déjà sorti à un moment stressant de votre existence et que vous n’avez pas écouté (we see you!)…

 

En tout cas, mieux vaut tard que jamais : take the advice. De rien.

 

Se créer un espace de travail

L’environnement de travail a un impact immense sur la productivité, la concentration et l’humeur. Assurez-vous donc de :

  • Garder un bureau propre et organisé
  • Avoir le matériel adéquat pour bien faire votre travail
  • Avoir un espace adapté à vos besoins
  • Personnaliser votre espace pour vous y sentir bien

 

C’est un peu comme une recette de sauce à spag : elle varie selon les gens! Créez celle qui vous convient! Après tout, on passe près du quart des heures totales d’une semaine sur notre lieu de travail : mieux vaut s’y sentir bien!

 

Apprendre à s’écouter

Tout le monde n’est pas productif aux mêmes moments de la journée! Certains sont à leur meilleur tôt le matin alors que d’autres performent mieux en fin d’après-midi. L’important est de bien se connaître et de savoir à quelles heures votre énergie est à son maximum afin de les consacrer aux tâches qui demandent une plus grande concentration.

 

Le principe s’applique aussi pour les journées où vous vous sentez plus fatigués. Plutôt que de lutter contre votre état, consacrez votre énergie à compléter de plus petites tâches et revenez en force le lendemain!

 

Limiter les stimuli

Loin des réseaux sociaux, du cellulaire, des discussions de bureau… vous performerez mieux si vous avez moins de distractions. N’hésitez pas à vous isoler au besoin pour travailler dans un endroit plus calme. Allouez des périodes pour répondre à vos courriels et messages pour ne pas constamment interrompre votre travail.

 

Avec tout ça dans le baluchon, il ne fait aucun doute que le chemin se parcourt plus facilement! En mettant en place tous les moyens à votre disposition, et en vous offrant les meilleures conditions possibles pour travailler, vous vous assurez d’atteindre votre plein potentiel!